Dans un domaine souvent dominé par les hommes, l’initiative d’Envoil’ offre un espace exclusivement féminin pour explorer les plaisirs de la voile durant un stage d’environ une semaine.

Le Spotymag a récemment interviewé Gwenaëlle, une participante de ce stage de voile unique, pour comprendre son ressenti et les bénéfices qu’elle en a tiré. Ses réponses ont révélé une expérience riche en découvertes et en renforcement personnel.

Découvrez cette interview et les avantages de participer à un de ces stages de voile 100% féminin !

Bonjour Gwenaëlle, vous qui avez participé à un stage de voile 100% féminin chez Envoil’, pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste ce stage ?

Il s’agit d’un stage comme tout autre stage de voile mixte mais qu’avec des femmes.

Y a-t-il des différences majeures par rapport à un stage de voile traditionnel ?

Pour moi, il n’y a pas de grandes différences majeurs, hormis le fait de ne pas avoir d’interférence entre les genres et les pseudos « obligation » auxquelles on pourrait se croire obliger de répondre.

Par exemple, les hommes se pensent plus enclin à hisser les voiles et à laisser en contrepartie les femmes ranger les voiles, tout simplement car ils souhaitent être gentlemen ! Entre femmes, il n’y a pas ce style de question car chacun prend son poste.

Pouvez-vous nous décrire les étapes principales des cours de voile chez Envoil’ ?

À la base, le système d’apprentissage se fait en fonction des niveaux des participantes. Tout se module autour des compétences acquises et à acquérir.

Personnellement, je n’ai pas été perturbée par une quelconque question de ce genre. La fluidité de l’enseignement en fonction du temps et de ce que la mer nous propose a été la ligne conductrice du stage, tout a été parfait et sécurisé.

Quelles compétences avez-vous développé au fil du stage ?

La polyvalence, l’écoute, l’attention. Celle la plus importante à mes yeux a été de gérer les manœuvres de port tout en faisant face à des réflexions d’hommes sur le quai qui demandaient où était l’homme capitaine du bateau !!!

Quel était votre ressenti en participant à ce stage de voile exclusivement féminin ?

J’ai ressenti de la joie et de la fierté de me sentir à la hauteur des manœuvres et d’être dans la capacité de le faire. Du questionnement quant au conditionnement de notre société par rapport à ces croyances fausses sur les fonctionnements du sexe soi-disant « faible » et sur les fonctionnements faussés des comportements des hommes, beaucoup de ces idées reçues marchent sur la tête !

J’ai aussi ressenti une sorte de léger pincement amer, quand dans les discussions entre les participantes ressortaient souvent le fait que nos compagnons, amis, moniteurs… nous laissaient les manœuvres que quand ils n’avaient pas d’autres moyens, ne nous faisant pas confiance.

Qu’à cela ne tienne, ce stage nous a bien démontré que nous pouvons aussi tracer notre route. À chacun de partager ces envies, ces besoins et ces plaisirs quand nous nous retrouvons en mixité !

Avez-vous remarqué des différences dans l’approche pédagogique ou dans la dynamique de groupe par rapport à des stages mixtes ?

Non, pas de différence dans l’approche ou la dynamique de groupe mais peut-être une plus légère facilité de gestion pour la monitrice où la question du genre ne se pose pas.

Cependant, la monitrice aura plus de facilité à nous montrer comment s y prendre avec les actions qui nous demandent de la force. Il y a plus de fluidité et de logique qu’avec un moniteur homme qui a plus de puissance musculaire.

Nous, nous trouvons notre puissance dans le mouvement, l’équilibre, le ressenti et peut-être même dans la manière qu’on les femmes de s’entraider mutuellement et naturellement. Nous sommes moins dans la compétition car nous avons cette habitude ancestrale de nous entraider. C’est toute la puissance de la femme.

Selon vous, en quoi ce type de stage de voile exclusivement féminin peut-il encourager davantage de femmes à s’impliquer dans les sports nautiques ? Et quels sont les avantages d’une telle approche pour les participantes ?

La femme est en capacité de gérer son stress, sa force et tout ce dont demande les milieux sauvages tels que la mer ou la montagne. La femme le fait à sa manière, c’est tout aussi constructif et d’une grande finesse.

Comme les hommes, il lui faut apprendre c’est tout. On est différent et tellement complémentaire. Les croyances du genre sont mises aux placards de l’oubli, elles ne sont ni intéressantes ni constructives pour personne.

En tant que femme passionnée de voile, pourquoi avez-vous choisi de faire votre stage chez Envoil’ plutôt que dans d’autres écoles ou clubs nautiques ?

Envoil’ est la seule école qui proposait cette approche. J’avais besoin de me confronter à la voile, sans homme mais en sécurité quand même.

J’avais « appris » la voile entourée d’hommes. Dans mes ressentis parfois je n’avais pas le niveau, je me sentais nulle ou alors j’étais surprotégée et je ne trouvais pas ma place…

Qui d’autres que des femmes pouvaient m’aider à avancer dans ce domaine, pas les hommes ça c’est sûr ! (rires)

Qu’est-ce qui distingue Envoil’ et qui les rend unique ?

Je ne peux pas vraiment comparer car je n’ai pas fait d’autres écoles, par contre, j’ai appris avec d’autres personnes et j’apprécie la différence d’approche que j’y ai trouvé.

Le petit plus que j’ai apprécié chez Envoil’, pas un seul mot plus fort que l’autre, pas de cri ni de rejet parce que je ne suis pas assez rapide, ni assez forte… juste de l’exemple et des essais, encore et encore…

En puissance dans la douceur, c’était ce dont j’avais besoin.

Après avoir terminé votre stage de voile 100% féminin chez Envoil’, quels conseils donneriez-vous aux femmes intéressées par la voile mais peut-être hésitantes à franchir le pas ?

Hésitantes ? Va là où tu as envie d’aller et ne fait pas pour les autres. Pense à toi en premier et ensuite, il est plus facile de partager.

 

 

Alors si vous aussi vous voulez participer à un de ces stages de voile habitable 100% féminin, rendez-vous directement sur Spotyride !